Jour de marche à Conakry : le marché Madina abandonné aux détaillants

0
197
Manifs, FNDC, Madina, marché
Manifs, FNDC, Madina, marché

Mi-rempli/mi-vide,  Madina, le plus grand centre commercial de la capitale et du pays, présente un visage particulier ce jeudi 14 novembre. En cause : la marche du FNDC ( Front National pour la Défense de la Constitution). Il y a du monde le long de la route Niger, ainsi que sur la transversale Niger-Autoroute. Mais, à l’intérieur de Madina – à l’exception du marché de friperie et des fruits et légumes, c’est presque le vide.

En revanche, dans tous les endroits du marché, les boutiques et magasins sont restés fermés depuis la matinée.

La circulation très fluide sur l’autoroute Fidel Castro laisse comprendre que beaucoup de personnes n’ont pas fait le déplacement pour Madina. A partir de 13 heure, il n’y avait presque plus de véhicule en provenance de Bonfi. En ce moment, les heurts venaient de commencer entre manifestants et forces de l’ordre à Gbessia Kondebougny. Les premiers voulant poursuivre leur marche sur l’autoroute, les derniers voulant les en empêcher.

Répercussion sur En Ville   

Même Kaloum (communément appelé par les Conakrykas En Ville), centre administratif et des affaires de Conakry, n’a pas échappé à l’effet paralysant des manifestations politiques à Conakry. Ici, les activités tournent au ralenti depuis la matinée.