voir Plus
    samedi, 10 avril 2021
    27 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Journal Horoya : à la reconquête de la gloire perdue, Wasco Kéita et son équipe à l’offensive

    Peu à peu, comme par degré, le quotidien national Horoya sort d’une léthargie qui l’a caractérisé ces dernières années. Un réveil dont s’est félicité le président de la République lors du Conseil des ministres tenu jeudi 25 juillet 2019.

    Au cours dudit Conseil, le président de la République s’est réjoui de la reprise de la parution régulière du journal national Horoya et a invité l’ensemble des ministres et, au-delà, toutes les institutions publiques à publier prioritairement toutes leurs communications dans les colonnes du quotidien national.

    Des instructions sommes toutes réconfortantes qui prouve au directeur général de ce médium,  la forte volonté du chef de l’Etat à voir rayonner le journal en le relançant lors du 58ème anniversaire de celui-ci.

    Pour Mamady Wasco Keita, si Horoya qui était déjà en déphasage se relance, c’est grâce à l’effort conjugué de chacun et de tous. L’engagement dont chaque travailleur a fait montre dans la conduite du journal.

    Cependant, il trouve en ces instructions du président Alpha Condé, un défi qui interpelle son équipe et l’ensemble des collaborateurs. « Nous allons donc prouver que nous n’allons pas démériter cette confiance. Nous allons nous battre pour réussir et remettre Horoya à sa place. Car, jusqu’ici, nous ne sommes entièrement pas satisfaits », a indiqué le directeur général, tout en se réjouissant du fait que le journal soit en train d’attirer ses abonnés qui l’avaient carrément zappé. Un acquis qu’il met à l’actif de l’équipe solidaire qui s’est bâtie autour d’un même idéal pour conquérir la place d’antan.

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE