Journée agitée à Kaloum : les prévisions du DCE Ibrahima Yattara

0
414
Ibrahima Yattara, DCE Kaloum

«A Kaloum, à part les écoles primaires Tombo 1 et 2, les cours se déroulent normalement dans tous les établissements scolaires privés comme publics», a déclaré ce lundi 12 novembre le DCE (Directeur Communal de l’Education) de Kaloum, Ibrahima Yattara.   

Parlant du sit-in des enseignants grévistes empêchée par les forces de l’ordre, M. Yattara a indiqué que ceux-ci ont voulu se faire entendre par les autorités avant d’être dispersés «professionnellement» par les agents de maintien d’ordre public.

«Les forces contre le désordre ont agi professionnellement. Nous avons conseillé nos collègues d’aller dans les écoles, reprendre les cours, avoir confiance à l’autorité et que les négociations se feront au sommet. L’Etat attache du prix à l’application de la loi qui est sa mission essentielle. Nous demandons aux enseignants de revenir à de meilleurs sentiments. Le dialogue n’est pas interrompu, il ne faut pas sacrifier l’avenir de la jeunesse», a lancé M. Yattara.

Poursuivant, le DCE a fait savoir que, contrairement aux autres communes de la capitale, Kaloum a plus d’écoles publiques que d’écoles privées. «C’est pourquoi nous avons dit à nos amis enseignants que nous sommes en compétition avec les autres communes.  A Kaloum, les cours fonctionnent normalement dans tous les établissements scolaires privés. Quand vous comparez les bulletins de salaire d’un enseignant de 2010 à aujourd’hui, vous comprendrez qu’il y a une nette amélioration. J’appelle tous ceux qui sont concernés par cette crise de se ressaisir pour que nous puissions trouver une solution idoine et durable pour éviter que le système éducatif qui a pris déjà un sérieux coup en termes de qualité, ne soit pas voué à l’échec », a-t-il martelé.