Journée du 8 mars : les femmes de Total Guinée apportent du matériel aux filles de l’ENAM

0
676

A l’occasion de la journée internationale de la femme, les femmes de Total Guinée ont jugé nécessaire de venir en aide à leurs sœurs, les jeunes filles de l’Ecole nationale des arts et métiers (ENAM) de Coléah en fin de cycle. Ce don est composé notamment des tenues de travail, des casques, des gants.

 « Au nom de la Direction générale, nous les femmes de Total sommes venues vous assister, vous nos sœurs et nos filles qui êtes en fin de cycle. Bientôt vous serez dans le marché de l’emploi et vous êtes appelées à faire des stages pour démontrer un peu ce que vous avez appris dans les classes », a d’abord souligné Mme Fatoumata Baldé, Directrice des Ressources humaines et administration de Total Guinée, avant de demander à ces filles de prendre du courage, d’être persévérantes dans la vie professionnelle : « Il faut savoir que la vie professionnelle est différente de la classe. Nous vous encourageons et je suis persuadée que ce matériel qu’on met à votre disposition va vous servir. Le conseil que j’ai à vous donner les filles, c’est de sortir des réclamations, dire très souvent que nous avons droit à ça ou à ceci, il faut qu’on ait les compétences qu’il faut. Pour prendre les postes auxquels nous prétendons, il faut qu’on sorte de la réclamation. Donnons-nous le courage. Nous les femmes, quand on veut quelque chose, on l’obtient. C’est dans ce sens qu’on est là pour vous accompagner. »

Mme Baldé promet que cette action ne sera pas la dernière : « Nous ne sommes pas loin. D’autres actions vont suivre. N’hésitez surtout pas, s’il y a des besoins, de nous contacter. Total accompagne beaucoup l’éducation, puisque c’est la base. »

Puis elle invite les femmes à se prendre en charge : « Nous les femmes, nous sommes la vie et nous devons nous prendre en charge et prendre en charge nos carrières. »

Une autre responsable de Total Guinée à prodiguer des conseils aux bénéficiaires, c’est encore une femme, elle est la Directrice du service de la sécurité, HSEQ,  Elda Sylla : « Nous avons des casques de sécurité. Il faut savoir que le travail dans la sécurité est primordial, puisqu’on ne travaille pas pour se blesser. On porte ce matériel pour notre santé et notre sécurité. C’est la première des choses quand vous entrez dans votre travail. Protégez-vous en tant qu’être humain pour ne pas être victime d’accident. Nous les femmes, nous sommes capables de tout puisqu’il n’y a aucune barrière. Il faut juste savoir se coordonner et être courageuse. »

 Madame Fatou Sylla, Inspectrice régionale de l’Enseignement technique, a dit aux filles de l’ENAM qu’elles peuvent faire le travail que font les hommes, car désormais il n’y a aucune barrière : « Ce que les femmes de Total font pour vous, c’est de vous encourager à être comme elles ou à les dépasser. Autrefois, les métiers d’électricien et de maçon sont l’apanage des hommes. Aujourd’hui toutes ces barrières sont cassées. Tout ce que l’homme peut faire, nous le pouvons aussi. Nous ne sommes plus des ménagères. Nous sommes là en tant que femmes, pas pour combattre les hommes, mais pour être au même pied d’égalité. Nous remercions nos sœurs de Total Guinée. »