Journée internationale du SIDA: les employés de MTN Guinée sensibilisés sur les modes de transmission et de prévention du VIH

0
165

L’humanité a célébré le 1er décembre la journée internationale du Syndrome d’immunodéficience acquise (SIDA). Ce lundi 2 décembre 2019, MTN Guinée a profité de cette célébration pour organiser un test volontaire de ses employés et une séance de sensibilisation sur les modes de transmission, moyens de prévention et de traitement.

Pokpa Bolamou, Directeur des ressources humaines par intérim de MTN Guinée, donne les raisons de l’initiative : « Cette initiative, c’est notre manière de participer à cette journée internationale de lutte contre le SIDA dont le thème cette année en Guinée c’est « Communautés engagées, VIH éliminé ».  MTN a beaucoup d’employés. Dans le cadre du bien-être de nos employés, nous nous sommes dit qu’il faut participer à cette journée en organisant un dépistage volontaire en collaboration avec notre médecin-conseil. »

Plus loin. M. Bolamou a dit que les employés de MTN Guinée ont trouvé de l’intérêt en participant à cette séance de sensibilisation:  « Cette activité a connu la participation d’un grand nombre d’employés. C’est important de faire le dépistage et connaitre son statut. L’autre activité c’est la conférence de sensibilisation de l’ensemble des employés animée par le médecin-conseil et son équipe. Les employés sont intéressés à comprendre les modes de transmission de cette maladie, mais également les moyens pour éviter la contamination, et ce qu’il faut faire en cas de contamination au VIH. C’est donc essentiellement ça l’objectif de cette sensibilisation. »

Dr Chaloub Souleymane de l’ONG Médecins Sans Frontières est celui qui anime cette sensibilisation. Il explique l’importance d’une telle séance au sein de la compagnie MTN Guinée: « Nous avons jugé nécessaire de faire comprendre au personnel de MTN Guinée l’ampleur du VIH en Guinée et dans le monde, qu’ils connaissent vraiment quels sont les modes de transmission, quels sont les moyens qui existent   pour prévenir le VIH. Mais l’une des choses sur lesquelles nous avons insisté, c’est la lutte contre la discrimination. Il faudrait qu’un personnel qui est infecté ne soit pas mis à l’écart parce qu’une personne infectée par le VIH peut vivre comme n’importe qui. S’ils ne savaient pas comment se transmet le VIH, à partir de cette séance, ils savent que les gestes  usuels de la vie ne peuvent pas transmettre le VIH. Alors ça ne vaut rien de mettre à l’écart les personnes qui vivent avec le VIH. »

La sensibilisation a été très bénéfique pour Marie Thérèse Ki-Zerbo, employée de MTN Guinée : « A l’occasion de cette séance de sensibilisation, j’ai appris beaucoup de choses.  Je connaissais déjà certaines choses, mais j’ai appris d’autres choses.  Je pense que c’est très important d’accentuer les sensibilisations pour que les gens comprennent qu’avoir le VIH ce n’est pas juste se baser sur des faits, mais il faut savoir ce qu’on a et quels sont les traitements à prendre et surtout ne pas écouter ce que les gens racontent aux alentours qui pourraient contribuer à la stigmatisation. Je crois que c’est très important en 2019 de pouvoir être conscient qu’on peut vivre avec la maladie sans forcément en mourir. »

Lors de cette séance, une personne vivant avec le VIH a fait un témoignage émouvant. Elle dit avoir connu son statut sérologique au centre de santé quand elle est tombée en enceinte. Depuis 2005, elle vit avec le virus et se sent bien parce qu’elle prend régulièrement ses antirétroviraux. Une manière de confirmer qu’on ne meurt pas du SIDA, mais pour ça il faut le dépistage, car s’il y a plusieurs moyens de transmission du VIH, il n’y a qu’une seule façon de connaitre son statut : c’est le dépistage.