Journée internationale Olympique : une célébration a minima à Conakry

0
645

En raison de la pandémie de Covid-19 qui frappe le monde entier actuellement, la Guinée a célébré et dans la plus grande sobriété la journée internationale olympique sous le signe des trois piliers de l’olympisme : « bouger, apprendre, découvrir ».  C’est le siège de l’académie nationale olympique de Conakry qui a servi de cadre à cette cérémonie.

Dans son allocution de circonstance, la directrice de l’académie Olympique, Mme Germaine Manguet a rappelé l’importance de cette journée qui consiste à faire la promotion des valeurs olympiques.

« A cause de la Covid-19, on a mis l’accent cette année sur la sensibilisation ‘’ Apprendre’’… et certains sportifs ont aussi bénéficié des satisfécits », a-t-elle ajouté.

Même si les activités dans le monde sportif battent de l’aile, Fodé Bouya Fofana, l’un des Vice-présidents du comité national et sportif guinéen, s’est réjoui de la diversité des fédérations sportives qui, selon lui, évoluent en dents de scie.  Il a, par ailleurs, mis l’accent sur les difficultés financières qu’il faut corriger avec plus d’appui des autorités sportives pour permettre à nos disciplines de mieux travailler afin de retrouver d’autres podiums de compétition.

L’émissaire du ministre Sanoussy Bantama Sow, Djibril Kaké a, au nom de son mandant, exhorté les sportifs à observer les gestes barrières pour se protéger et protéger nos proches. Avant de féliciter les organisateurs pour la célébration de cette journée nationale olympique en Guinée.