Journée ville morte de l’opposition : Pas de circulation entre Cosa-Hambdallaye

mars 27, 2018 2:56
0

L’opposition avait appelé la semaine dernière ses militants et sympathisants à observer une journée ville morte ce mardi 27 mars 2018 pour exiger « la restitution de ses voix volées ».

Tout semblait bien se passer dans la matinée sur l’axe Cosa- Hamdallaye, zone reconnue être le fief de l’opposition et située en haute banlieue de Conakry. Selon des témoignages recueillis au bord de la route, c’est aux environs de 11h que le désordre a commencé entre Cosa et Bambeto où les jeunes ont érigé des barricades, brûlé des pneus pour empêcher le libre trafic.

A Koloma notamment, ils ont été aussitôt dispersés par les forces de sécurité qui les ont pourchassés jusqu’à l’intérieur du quartier avec du gaz lacrymogène et des cailloux qu’ils ont dû ramasser sur la principale route.

Jusqu’à l’heure où nous publions cette dépêche (14h 36), il n’y a pas de circulation. Seuls quelques motards font la navette sur l’axe. On aperçoit également des piétons qui marchent sous un soleil de plomb. Tous les magasins et boutiques sont cadenassés tout au long de l’axe. Quelques vendeuses de légumes sont par ailleurs présentes à l’intérieur du marché.

Par contre, sur la transversale Aéroport-Kipé en passant par Bambeto, les véhicules circulent avec cependant, une faible densité. Mécaniciens, laveurs de véhicules et autres ouvriers se trouvant sur le tronçon non loin de l’Ambassade des Etats Unis, vaquent librement à leurs activités.