Journée ville morte de l’opposition pas suivie à Kaloum et dans certains quartiers de la banlieue

octobre 15, 2018 12:23
0

La journée ville morte décrétée ce lundi 15 octobre par l’opposition républicaine à Conakry et dans les villes de l’intérieur du pays pour protester contre la violation de l’accord politique du 8 août dernier,  n’a pas été suivie dans certains quartiers de la Capitale. De Matoto jusqu’à Kaloum par exemple, circulation et commerce fonctionnent comme d’habitude.

Contrairement à la route le Prince qui est pratiquement déserte, des interminables bouchons se sont formés  tout au long de l’autoroute Fidel Castro. Une situation qui s’explique par le fait que plusieurs conducteurs ont préféré éviter la route le prince ce mati.

Le commerce et les autres activités vont bon train. Les marchés, boutiques et magasins sont tous ouverts et fonctionnent normalement. Même Constat du côté de la commune de Kaloum le centre administratif qui est très animé ce lundi matin. Déjà à l’entrée  de la ville au niveau du Palais du peuple, on remarque les embouteillages. Boutiques, magasins, et autres services fonctionnent normalement comme au Marché Niger. Les services publics, les  directions et les ministères sont tous ouverts ; les travailleurs présents sur place.

Sur l’avenue de la république et comme d’ailleurs sur toutes les rues du centre-ville,  on remarque la présence des étalagistes et les marchands ambulants. Les conducteurs de taxi-motos sont stationnés sur leurs coins habituels.