Journée « ville morte » du FNDC : tout tourne à la normale à Cosa (10h)

0
670

La journée ville morte, appelée par le front national pour la défense de la constitution (FNDC) n’est pour le moment pas suivie à Cosa. En tout cas, ce matin entre 8h et 9h, Guineenews n’a pas constaté une paralysie des activités de ce côté de la banlieue nord de Conakry, acquise traditionnellement à l’opposition.

La circulation routière, première indicateur  des activités en pareilles circonstances, reste particulièrement intense. Les taxis et autres engins à usage personnel circulent dans tous les sens. Les stations-service aussi sont en activité.

Pour ce qui est des boutiques et magasins, la grande majorité n’a pas ouvert pour l’instant. Mais il est tôt pour savoir si cette fermeture a un lien quelconque   avec l’appel du FNDC.

Pour rappel, c’est la première action du front national de la défense de la constitution après le double scrutin du 22 mars que le pouvoir peut se targuer d’avoir organisé contre vents et marrées. Même si de leurs côtés, les opposants à leur tour ont réussi, au-delà du boycott, quelque chose d’inédit en terme de perturbation dans l’histoire des élections politiques en Guinée.

Ce qui peut faire sourire le pouvoir, réputé pour son « cynisme », et qui malgré tout, continue à dérouler son agenda tout de même. Pour preuve, les députés élus le 22 mars dernier tiennent la session inaugurale de la nouvelle assemblée  nationale ce matin, à l’initiative du président de la République qui viole ainsi  ses propres mesures contre le coronavirus.