Journées de manifs du FNDC : circulation fluide à Cosa, situation tendue à Wanindara

0
531

Comme ces derniers temps, en dépit de l’appel à « la résistance » du front national pour la défense de la constitution, l’autoroute Le Prince reste souvent praticable. Du moins jusqu’au moment où nous mettons en ligne cette dépêche. Un constat général à relativiser en raison des échos que que nous rapportent certains usagers en provenance de Wanidara et Dar-es-Salam.

La circulation routière au niveau du carrefour Cosa reste relativement animée. Mais le commerce reste complètement fermé, même si les stations-services fonctionnent…

Autre fait particulièrement marquant sur place, c’est la présence très remarquée des forces de l’ordre au niveau du même carrefour. Pas moins de quatre (4) véhicules dont une camionnette de la police y sont postés avec des agents à bord.

Un dispositif pour le moment préventif qui pourrait corroborer les échos qui nous sont parvenus notamment de Wanindara. Un chauffeur de taxi en provenance de la haute banlieue répond que la circulation n’est pas sans risque à partir de Wanindara où, dans un ton ironique, le jeune conducteur parle d’un match. Autrement dit, des heurts entre forces de l’ordre et jeunes protestataires.

Joint au téléphone pour vérifier l’information, le responsable adjoint de la communication au ministère de la Sécurité ne confirme pas cette confrontation. Mais à entendre les propos du commandant Mory Kaba, on n’est pas loin d’un affrontement. Le confrère et officier de police parle d’agents de forces de l’ordre en position en bordure de route et des jeunes qui se regroupent un peu plus loin à l’intérieur du quartier. Il fait également état d’images de drone montrant des gens qui apportent des sceaux de cailloux aux jeunes en regroupement.

A noter que les jets de pierres contre ceux de gaz lacrymogènes devenus quasi systématiques entre agents de maintien d’ordre et jeunes protestataires dans cette partie de Conakry, se sont souvent soldés par des cas de morts ou blessés par balles jamais élucidés.