Justice : 15 ans de réclusion requis contre un maître coranique accusé de viol sur son élève

0
323

Un  substitut du procureur de la République près le tribunal criminel de Dixinn a requis lundi 15 ans de réclusion criminelle contre Daouda Barry,  un maître coranique poursuivi pour viol sur une mineure âgée d’environ 13 ans à l’époque des faits présumés.

« On me dira qu’elle était d’accord, mais une mineure n’a pas de consentement », a dit le substitut du procureur Daouda Diomandé, qui a indiqué que l’accusé a abusé d’une fille doublement vulnérable. « Non seulement elle est mineure, mais c’est une fille qui n’a pas l’usage de toutes ses facultés mentales », a-t-il expliqué.

Le  parquetier qui a rappelé le cas d’un autre maitre coranique qui faisait de la fellation à ses élèves, a estimé que 15 ans de prison est une peine qui devrait dissuader tous les maîtres coraniques qui agissent comme la quarantaine Daouda Barry.

« Ce réquisitoire du procureur veut faire de mon client un cobaye pour dissuader les maîtres coraniques qui violent leurs élèves », a répliqué Me Abou Camara au réquisitoire du procureur. « Le procureur est bien dans son rôle de mettre en garde contre les maîtres coraniques qui se comportent ainsi. Mais, il faut aussi souligner qu’il n’y a pas de preuves contre mon client », a dit l’avocat qui a plaidé pour l’acquittement de Daouda Barry.

En prison depuis le 10 décembre 2018, l’accusé a toujours nié les faits. Il  sera situé sur son sort le 29 juillet prochain.