Justice : après la rencontre avec la Chancellerie, avocats et huissiers campent sur leur position

0
290

Les avocats et les huissiers vont poursuivre leur grève contre l’inexécution des décisions de justice en dépit de leur rencontre ce mercredi avec le ministère de la Justice. Le secrétaire général du ministère de la Justice et les auxiliaires de justice n’étant pas parvenus à une solution de sortie de crise. Les cours et tribunaux du pays devraient donc rester fermés jusqu’au moins lundi 3 mai. .

« Nous avons commencé  les discussions aujourd’hui, nous allons les continuer lundi prochain à la même heure. Pour le moment, je ne peux pas vous dire le contenu de ce que nous nous sommes dit. Les lignes n’ont pas bougé, mais elles bougeront », a indiqué Me Djibril Kouyaté, bâtonnier de l’ordre des avocats de Guinée, au sortir de cette réunion à laquelle la presse n’a pas été autorisée.

Quant à Me Sory Daouda Camara, président de la Chambre nationale des huissiers de justice de Guinée, il a indiqué que les auxiliaires de justice ont demandé un report pour leur permettre de revenir avec des propositions de sortie de crise. « Nous avons demandé un renvoi à lundi parce que quand  nous avons reçu la lettre d’invitation du département, nous avons pensé que c’était pour nous soumettre des propositions de solutions. A notre grande surprise, il a été demandé aux invités de présenter la proposition de sortie de crise.

Nous avons dit que nous sommes des invités, et que nous avons présenté une plate-forme revendicative. Nous avons donc cru que le département avait déjà une proposition de  solution  de sortie de crise.  Puisque ce n’était pas le cas, nous avons demandé à ce que nous  y retournions…Nous avons échangé avec les autres collègues et nous allons faire une autre plate-forme cette fois-ci contenant des propositions de solutions. Nous allons formuler en leur lieu et place les propositions de solutions.», a dit Me Sory Daouda Camara. Et d’ajouter : « Pendant ce temps, la grève continue.»