Justice: ce coup de fil de Dalein qui arrête la machine judiciaire contre le grand imam de Kindia

août 24, 2018 5:00
0

Poursuivis pour avoir tenu des propos ‘’ethniques’’ de nature à saper la quiétude sociale et à discriminer une  communauté, Elhadj Mamoudou Camara, imam Ratib de Kindia et 4 autres notables viennent de retrouver le sourire. La plainte qui les visait  vient d’être retirée par Elhadj Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG.

A en croire nos sources, c’est le président de l’Union des Forces Démocratique de Guinée (UFDG), lui-même, qui a décidé de faire surseoir à cette poursuite. C’est de son domicile de Tafory que l’Imam Ratib de Kindia a reçu le coup de fil du Chef de file de l’opposition pour lui signifier l’annulation pure et simple de cette plainte déposée le weekend dernier par Abdoulaye Bah, tête de liste de l’UFDG au niveau de la commune urbaine de Kindia.

L’ancien président de la délégation spéciale de Kindia a estimé, sur la base du contenu d’un article publié sur un site d’information de la place, que l’Imam Elhadj Mamoudou Camara a tenu des propos ‘’ethniques et communautaristes’’ qui, s’ils ne sont pas stoppés à temps risquaient de mettre en péril toute l’harmonie légendaire qui a existé entre les différentes communautés de cette ville, réputée très pour autant très hospitalière.

Si hier, ces citoyens vivaient avec des ennuis judiciaires, aujourd’hui, ils peuvent se frotter les mains. Le différend vient d’être, en effet, résolu à l’amiable grâce à l’implication personnelle du Chef de file de l’opposition et président de l’UFDG.

 Selon certaines indiscrétions, une  équipe de la Coordination Al-poular, composée des sages ressortissants du Fouta, est attendue dans les jours qui suivent au domicile privé  de l’imam du quartier Tafory pour venir demander pardon à l’Imam Camara dont la réputation a pris un sacré coup depuis sa déclaration controversée enregistrée au lendemain de la signature de l’accord politique du 8 août entre l’UFDG et le RPG.