Justice: condamné à 11 mois d’emprisonnement, Fonikè Manguè accuse

575

« C’est une décision d’Alpha Condé et non celle de la présidente du Tribunal de Première instance (TPI) de Mafanco», telle est la réaction à chaud de Oumar Sylla alias Fonikè Manguè, membre du Fndc, après sa condamnation à 11 mois de prison ferme. Aussitôt, le ministère public et la défense ont tous relevé appel.

Devant la presse, un des avocats de la défense, Me Thierno Souleymane Baldé a fait savoir qu’il y a eu une requalification des faits.

« Au lieu d’une participation belliqueuse à un attroupement armé, la présidente a préféré une participation à un attroupement non armé. Et pour la prévention, elle a condamné notre client à 11 mois de prison ferme sans amende. Le ministère public et les avocats de la défense ont tous relevé appel. Ce n’est pas une requalification que nous attendions mais plutôt, une relaxe pure et simple de notre client », a-t-il expliqué.

Et de poursuivre : « Nous ne sommes pas satisfaits de cette décision. Nous allons développer les moyens de notre défense au niveau la Cour d’Appel de Conakry ».

Facebook Comments