Justice: elle peine à prouver le viol dont elle aurait été victime, le procureur requiert l’acquittement de son présumé violeur

0
348

Le 08 juillet dernier, le procureur lui demandait d’être plus explicite. Finalement, mademoiselle H.D n’a pas convaincu le représentant du ministère public qui a requis pour l’acquittement de son présumé violeur.

Si le procureur a requis l’acquittement, c’est parce qu’il estime qu’il y a du doute sur ce viol qui aurait été subi à Lambanyi en avril 2018. Saloum Diaby, le témoin qui devrait départager les deux parties n’est pas venu à la barre. A l’enquête préliminaire, il avait témoigné en défaveur de son ami, l’accusé Moussa Sylla. Dans le procès-verbal d’enquête préliminaire, Saloum Diaby indique : « quand H.D m’a dit que mon ami l’a violé, je suis monté le voir dans la chambre. Quand il m’a vu, il a sauté par la fenêtre ».  Sauf que la victime elle-même n’a pas pu confirmer que son présumé violeur avait pu sauter depuis la fenêtre du deuxième étage de l’immeuble dans lequel l’acte se serait passé.

De son côté, Moussa Sylla a réitéré que H.D était sa petite amie. Seulement, a-t-il reconnu, il a déçu celle-ci en étant pas à mesure de lui donner l’argent qu’elle espérait gagner avec lui. C’est ainsi que H.D lui aurait promis l’enfer. Quoi qu’il en soit, il est en prison depuis le 26 avril 2018, il est en prison. Le 29 juillet prochain, le tribunal rendra sa décision.