Justice : les huissiers suspendent leur mot d’ordre de grève

0
365

 Les huissiers de justice de Guinée ont décidé ce mardi 28 mai de suspendre leur mot d’ordre de grève qu’il avait déclenchée depuis le 13 mai à l’échelle du pays.

Devant les médias, le président de la chambre des huissiers de Guinée, maître Sory Daouda Camara a rappelé qu’ils avaient exigé dans leur plate-forme revendicative, la signature de leur statut comme premier point et le deuxième point portait sur la libération de leur confrère Me. Lansana Salif Soumah.

« Nous avons exigé aussi la suppression de la réquisition dans nos procédures d’exécution. La suppression en toutes ces formes des interpellations ainsi que des arrestations injustifiées des huissiers de justice. Pour le dernier élément, nous avons demandé à ce que le ministre de la Justice et Garde de Sceaux veuille s’impliquer pour que désormais, les forces de l’ordre (gendarmerie et la police) puissent prêter leur concours à toutes exécution de décision de justice une fois qu’ils sont requis à l’absence de toute réquisition du parquet », a-t-il fait savoir.

A ce jour, a dit Me. Camara, «il est a constaté que sur l’ensemble de ces points, nous avons obtenu la satisfaction concernant le premier point, c’est à dire la signature de notre statut et la cessation des interpellations. Donc nous nous sommes satisfaits. Mais concernant la réquisition du parquet général reste en suspens pour l’instant ».

« Nous suspendons notre grève sous réserve de la poursuite des exécutions des décisions de justice, sous réserve de la poursuite de la signature des demandes formulées par les huissiers de justice auprès de M. le Procureur général auprès la Cour d’Appel   de Conakry afin qu’il libère des réquisitions en faveur des 10 huissiers », a-t-il annoncé.