Justice: les incompréhensions de Makanera avec la condamnation de Ibrahima Sory

avril 12, 2018 4:59
0

Ibrahima Sory Camara, un militant de l’UFDG a récemment écopé de 18 mois de prison pour ‘’outrage’’ au chef de l’Etat. Cette condamnation a fait réagir le Porte-parole de l’opposition, Makanéra Kaké qui se trouve actuellement dans la région de Labé. Selon le transfuge du RPG Arc-en-ciel, cet emprisonnement fait désormais du détenu Ibrahima Sory Camara, une star.

 «J’ai considéré Ibrahima Sory Camara comme un prisonnier politique. Quoiqu’une vidéo a été présentée comme celle faite par Ibrahima Sory Camara. Celui-ci disait qu’une réunion se tenait… Je parle de ce qu’on a présenté, je ne dis pas que c’est lui qui l’a dit, mais ce qu’on a présenté, je le mets au conditionnel…  Il disait que la réunion s’est tenue pour qu’on brûle Madina. Mais avant lui, il y a des gens qui ont dit si vous sortez demain, il n’y aura plus de Marché Madina. Et effectivement, une bonne partie des magasins ont été brûlés. Directement, on va de la cause à l’effet. Je me demande aujourd’hui entre celui qui a interpellé et celui qui a dit que la chose va se faire et effectivement la chose a eu lieu, qui est plus responsable », s’est interrogé Alhoussény Makanéra Kaké.

Le porte-parole de l’opposition républicaine reste convaincu que cette condamnation a rendu ce militant plus populaire. «Monsieur Ibrahima Sory Camara a été jugé et condamné. Mais, je voudrais lui dire de garder le moral, de comprendre qu’aujourd’hui, il est devenu plus important qu’hier. Même les médias étranger, la radio France internationale a parlé de lui et qu’il sache que nous sommes avec lui et nous le soutenons pour qu’il soit vite libéré », a-t-il lancé.

Après cette condamnation, plusieurs autres militants du parti au pouvoir, le RPG Arc-en-ciel ont été aussi mis aux arrêts pour avoir prononcé des propos haineux.