Justice: Liberté conditionnelle (enfin) effective pour Sékou Koundouno et Ibrahima Diallo

0
603

Alors qu’ils ont bénéficié jeudi d’un arrêt de mise en liberté conditionnelle, Sékou Koundouno et Ibrahima Diallo, les deux lieutenants du coordinateur national du FNDC Abdourahmane Sanoh, ne sont sortis de la prison que ce vendredi.

Certains de leurs avocats que nous avons interrogés ont dit n’avoir aucune idée sur le temps pris pour leur libération. Mais des sources indiquent que c’est le procureur qui n’avait pas transmis l’arrêt de mise en liberté au régisseur de la Maison centrale.

Placés sous mandat de dépôt lundi, par un juge d’instruction du tribunal de première instance de Mafanco, les deux membres du FNDC ont bénéficié d’un arrêt de mise en liberté conditionnelle suite à un appel de leurs avocats. Jusqu’à un éventuel procès, ils devront se présenter une fois par semaine à la justice.