Justice : liberté provisoire pour les présumés importateurs de farine pourrie

0
363

El Hadj Abdoulaye Bah et Mohamed Soumah, les deux collaborateurs de l’opérateur économique  Mamadou Diouldé Diallo alias Elhadj Bobo, ont bénéficié mercredi d’une liberté provisoire, a appris Guineenews de sources judiciaires. Les deux hommes avaient été mis sous mandat de dépôt dans l’affaire de farine pourrie qui a défrayé la chronique la semaine dernière. Mais le juge du tribunal de première instance de Mafanco en charge du dossier a préféré accorder la liberté provisoire aux deux hommes en attendant la fin de l’instruction.

Contacté par Guineenews©, Me David Béavogui, l’un des avocats des deux collaborateurs d’El Hadj Bobo a confirmé la liberté provisoire accordée à ses clients. « Ils sont en liberté provisoire en attendant la suite de l’instruction. C’est en tout cas une bonne chose pour eux  », nous a-t-il indiqué.

Le 15 novembre dernier, le secrétaire général chargé des Services spéciaux, de la lutte contre la drogue et  des Crimes organisés, le colonel Tiégboro faisait une descente dans un magasin de stock de « farine périmée » en banlieue de Conakry.  Selon lui, cette farine appartient à Mamadou Aliou Diallo qui aurait pour sobriquet « Bobo riz pourri ». L’homme serait en séjour  en Belgique, mais ses présumés « acolytes » El Hadj Abdoulaye Bah et Mohamed Soumah avaient été arrêtés et déférés devant la justice.

A suivre…