Justice : « Madic 100 Frontières » rejoint les autres opposants à la Maison centrale

0

Jusque-là détenu à la DPJ (direction de la police judiciaire), le blogueur guinéo-canadien et opposant au régime d’Alpha Condé, Mamadi Condé alias « Madic 100 Frontières » a été transféré ce jeudi 30 novembre à la prison centrale de Conakry après son inculpation pour « injures, menaces, atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation, xénophobie, incitation à la révolte ».

Militant de l’UFDG (Union des Forces Démocratiques), Madic 100 Frontières rejoint à la Maison centrale d’autres opposants dont les responsables de l’UFDG Chérif Bah et Ousmane Gaoual Diallo. « Nous allons relever appel contre l’ordonnance qui le place en détention provisoire et exiger sa mise en liberté », a dit Me Salifou Béavogui, un des avocats de l’opposant.

Arrêté le 27 octobre dernier, Mamadi Condé a passé plus de  trois semaines de détention à la police avant d’être déféré ce jeudi 26 novembre à la Maison centrale de Conakry. Son avocat parle d’une violation de procédure. « On ne peut pas interpeller un citoyen, le garder près de 3 semaines à la police, l’amener et ouvrir une enquête contre lui. Le procureur aurait dû le libérer tout simplement parce que c’est la forme qui commande le fond », a dénoncé Me Salifou Béavogui.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.