Justice : ouverture ce mercredi des audiences criminelles du tribunal de Kaloum

0
515

Les audiences criminelles du tribunal de première instance de Kaloum ont été lancées ce mercredi par la juge Hadja Mariama Doumbouya en présence du ministre de la Justice, Mohamed Lamine Fofana.

La cérémonie d’ouverture de ces audiences n’a regroupé qu’une vingtaine de personnes. COVID-19 oblige. Selon le procureur Alpha Seny Camara, quelque 71 accusés vont être jugés dans 52 dossiers pour des infractions de viol, d’assassinats, d’association de malfaiteurs, de coups et blessures volontaires ayant entrainé la mort sans l’intention de la donner… « C’est une procédure d’urgence […]  C’est pour désengorger un  peu la Maison centrale (la grande prison de Conakry) », a dit le procureur, qui a expliqué que toutes les mesures barrières sont exigées dans le cadre de ces audiences.

Selon le procureur, les accusés sont en détention préventive depuis au moins trois ans et au plus cinq ans.

Dans son allocution, la présidente Hadja Mariama Doumbouya a promis de juger conformément à la loi.

« A cause de la situation sanitaire, nous avons pris la décision de suspendre les audiences sur l’ensemble du territoire national. Cependant, nous avons prévu des exceptions dont les référés, les flagrances et les urgences que nous avons laissés à l’appréciation des présidents des juridictions. Cette session des assises fait partie des urgences », a expliqué, pour sa part, le ministre de la Justice Mohamed Lamine Fofana.

Il faut signaler que la session criminelle ouverte ce mercredi devrait durer au maximum un mois.