Justice : Sano, Bill de Sam, Elie Kamano, Badra Koné et six autres membres du FNDC libérés

0
1022

En prison depuis le 14 ou 15 octobre dernier, en marge de la première manifestation du FND, Abdourahmane Sano, Bill de Sam, Elie Kamano, Badra Koné et six autres prévenus ont été mis en liberté ce jeudi 28 novembre 2019. Leur mise en liberté a été décidée au terme de la première audience en appel sur leurs dossiers respectifs. Magadouba Sow, le juge de la Cour d’appel, a renvoyé chacun des trois dossiers au 5 décembre 2019 pour les débats sur le fond.

Ce jeudi, les débats dans chacun des trois dossiers se sont limités sur des questions procédurales. Pour chaque dossier, le collectif des avocats de la défense a demandé la mise en liberté des prévenus. Le représentant du ministère public, l’avocat général Alhassane Baldé, ne s’est opposé à aucune de ces demandes. Au nom de la paix, et pour éviter du deux poids deux mesures, Alhassane Baldé s’est même joint aux avocats de la défense pour demander la liberté des clients.

Il faut signaler que le premier dossier est composé d’Abdourahmane Sano, Alpha Soumah « Bill de Sam », Ibrahima Diallo, Sékou Koundouno et Bailo Barry. Ceux-ci ont été condamnés le 22 octobre dernier par le tribunal de première instance de Dixinn. Un an pour Abdourahmane Sano et 6 mois pour les quatre autres.

Dans le deuxième dossier, les prévenus s’appellent Elie Kamano et Ibrahima Keita. Ils ont été condamnés pour « participation délictueuse à une manifestation, provocation directe ».  C’est pour les mêmes faits qu’ont été condamnés les trois du troisième groupe à savoir Badra Aliou Cheickna, Abdoulaye Sylla et Abdoulaye Bangoura.