Justice : Sheick Affan transféré à la Maison centrale de Conakry

juillet 12, 2019 4:02

Interpellé lundi dernier et incarcéré à la prison de Coyah, Sheick Affan a été transféré à la Maison centrale de Conakry. Le transfèrement a eu lieu mardi 9 juillet 2019, selon une source proche du dossier. Pour le moment, la date de son procès n’est pas connue. L’affaire étant toujours en instruction.

Avec Sheick Affan, ils sont maintenant quatre personnes à être interpellées dans ce dossier pour «  menace de mort, injures publiques, incendie volontaire, destruction d’édifices privés et de diffusion d’écrits de nature raciste, régionaliste et xénophobes par le biais d’un système informatique ». Trois premières personnes avaient été interpellées avant Sheick Affan, selon l’avocat de la partie civile Me Pépé Antoine Lama.

Sheick Affan, apôtre du communautarisme et du régionalisme sur les réseaux sociaux en 2018, est inculpé pour sa responsabilité présumée dans l’attaque en mars 2019  des  biens (des bâtiments à sis à Falékouyé) d’un certain  Mandjou Baldé qu’il accusait d’être un des « arrivistes venus spolier les domaines des autochtones » à Coyah.