Justice : voici pourquoi Koundouno ne se rendra pas à la DPJ

0
535

Contrairement aux opposants Ousmane Gaoual Diallo, Mamadou Cellou Baldé et cie, de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), le responsable de la planification et de stratégie du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) ne se présentera pas devant les officiers de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ). Telle est la décision du FNDC et c’est le responsable des opérations du FNDC, Ibrahima Diallo qui l’a fait savoir ce vendredi 13 novembre au téléphone de Guinéenews.

Au bout du fil, Ibrahima Diallo a déclaré que le FNDC a décidé que non seulement Sékou Koundouno ne se présentera pas mais aussi qu’aucun membre ne va se présenter devant une quelconque juridiction guinéenne tant que les mandats d’arrêt émis par un juge contre le Directeur central de la Police Judiciaire, le Commissaire Aboubacar Fabou Camara et le Commandant de la Brigade de Répression et d’Intervention (BRI) Simankan ne sont pas exécutés. « Pour nous, à une loi injuste, nul n’est tenu obligé de respecter. Nous apportons notre soutien à notre collègue Sékou Koundouno », a-t-il dit.

S’exprimant sur les arrestations des opposants de UFDG, M. Diallo dira ceci : « nous regrettons et nous condamnons l’arrestation des opposants responsables de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée. Ce sont des arrestations illégales qui n’obéissent à aucune procédure. Il s’agit tout simplement d’un acharnement contre les opposants au régime Condé. Le procureur de la République devrait s’atteler à traquer les assassins d’une centaine des Guinéens pendant les manifestations du FNDC et pendant les crises postélectorales. Ces assassins sont parmi les forces de défense et de sécurité, leurs complices se trouvent dans le gouvernement…»