Kader Barry préside la commémoration de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur

0
950
C’est dans un contexte particulier dû à la propagation du Coronavirus que la République de Guinée, à l’instar des autres pays du globe, a célébré la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur jeudi 23 avril 2020.  C’était au point de lecture du Jardin du 2 octobre.

L’évènement qui s’est tenu sous le thème : « le livre au service de la lutte contre le COVID-19 », a regroupé des invités issus de plusieurs couches socioprofessionnelles. C’est le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique qui a présidé la cérémonie.

Dans son discours de circonstance, Kader Barry après avoir salué la justesse du choix du thème, a rappelé le rôle combien important que peut jouer le livre dans la sensibilisation des populations, mais également être une source privilégiée de la construction de soi.

« Le livre a toujours été au centre du développement des sociétés et du rayonnement des civilisations. En effet, qu’il soit gravé dans la pierre comme dans l’ancienne Égypte, en manuscrit dans l’Antiquité jusqu’au Moyen-âge et aujourd’hui digitalisé grâce à la technologie de l’information, le reste le vecteur le plus puissant de la connaissance et de la culture. Il reste un levier incontournable du développement humain et de la lutte contre la pauvreté », a-t-il évalué.

A la faveur de cette commémoration, le directeur général de l’Harmattan Guinée, Sansy Kaba Diakité, plusieurs activités ont été mises à l’actif des professionnels du livre, à travers les éditions L’Harmattan. Notamment la distribution des kits de protection et de lavage des mains, des cartons de livres, des livres électroniques aux nombreuses organisations, ainsi qu’à des points de lecture et à certaines personnalités.

Cela, pour qu’on puisse rester à la maison et respecter les consignes sanitaires, justifiera Sansy Kaba Diakité.

Conscient du fait que face à des situations difficiles, il faut des mesures exceptionnelles. M. Kaba et son équipe ont dû annuler cette année les Rencontres africaines du livre et la première édition de la Biennale africaine du livre, toutes initialement programmées à Conakry.

Par ces différentes activités, l’Harmattan Guinée apporte le soutien et la contribution  du monde du livre à la lutte contre cette pandémie.  Et aux dires de son directeur général, à la fin de toutes ces opérations, il sera produit un livre axé sur l’expérience guinéenne en matière de lutte contre le COVID-19.