Kaloum : des enseignants dispersés à coups de gaz lacrymogènes ; 6 interpellés

0
550

Les enseignants grévistes du SLECG (Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée) ont été dispersés ce lundi 26 novembre à coups de gaz lacrymogènes à Kaloum. Six personnes ont été aussitôt interpellées par les forces de l’ordre, a-t-on constaté sur place.

Empêchés par les forces de l’ordre de tenir leur sit-in devant le siège du ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, les enseignants ont été également dispersés par les tirs de gaz lacrymogènes quand ils ont voulu rallier le TPI (Tribunal de Première Instance) de Kaloum pour soutenir leurs camarades arrêtés le jeudi dernier. « C’est notre droit, il n’est écrit nulle part qu’on doit geler le salaire d’un fonctionnaire pour fait de grève », rappelle un enseignant dans la foulée.