Kaloum : la « ville morte » du FNDC ignorée (11h)

0
489

La commune de Kaloum, le centre par excellence de l’administration publique et des affaires a superbement ignoré ce lundi 21 avril le mot d’ordre de « ville morte » du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), a-t-on constaté sur place.

Sur place, l’administration publique, les banques, les stations d’essence, les assurances, les pharmacies, le Port et les services de prestation tourne comme d’habitude. Le marché Niger refoule du monde. Par endroits, des files de véhicules utilitaires ainsi que du transport en commun étaient perceptibles.

Contrairement aux autres journées de manifestation du FNDC où la rentrée de la ville au niveau pont 8 novembre, un checkpoint filtrant est mis en place pour tous les conducteurs de moto, tel n’a pas été le cas pour cette journée de ce mardi.

Lire vidéo :