Kaloum : un groupe de manifestants surgit bruyamment à Boulbinet avant d’être dispersé

0
525

Pendant que le pouvoir avait tendance à se frotter les mains avec à la clé aucun mouvement de protestation à l’occasion de la marche anti-troisième mandat, même dans l’habituelle chaude banlieue de Conakry, le front national pour la défense de constitution vient de frapper un coup. Au cœur de Kaloum, le FNDC, grâce à sa branche locale, a organisé une marche symbolique de quelques minutes.

Les images circulent déjà sur les réseaux sociaux. Mais pour en avoir le cœur net, Guineenews a vérifié l’information auprès d’un témoin oculaire de la scène. Sous le sceau de l’anonymat, une source digne de foi nous confirme avoir assisté à la marche de la branche Kaloum du FNDC.

Selon notre source, c’est à Boulbinet, non loin du palais Mohamed V (ancien palais des nations) que l’événement s’est produit. Il s’agit d’un petit groupe de jeunes qui ont réussi à marcher, un bon bout de temps, banderoles en main, scandant « à bas la manipulation, à bas le troisième mandat ». Dans la foulé, certains ont tenté d’accrocher les banderoles de protestation.

C’est en ce moment que les forces de l’ordre ont surgi en provenance de Boulbinet, à l’entrée du camp Makambo et de la RTG, confie notre interlocuteur. Ainsi, à coup de gaz lacrymogènes, les manifestants en direction de Manquépas ont été dispersés, avec l’appui d’autres agents venus de la direction de la police judiciaire.

En termes de bilan, selon notre source, il n’y a pas eu de blessé encore moins d’arrestation à sa connaissance. A part l’odeur des gaz lacrymogènes qui a envahi toute la zone, il y a au moins, le véhicule d’un particulier a été endommagé. Alors qu’il était stationné quelque part le long de la ruelle…

Comme toujours, ce n’est pas les mobilisations monstrueuses de la haute banlieue de Conakry. Mais c’est quand même à Kaloum, à quelques encablures du palais présidentiel.

Lire vidéo: