Kamsar : la colère des vendeuses de glace contre les restrictions aux déplacements

0
674

Les femmes vendeuses de glaces ont exprimé leur ras le bol ce matin dans la cour de la sous-préfecture de Kamsar contre  l’annonce faite mardi par le maire sur les ondes de la radio communautaire relative  à l’interdiction de toute sortie de glaces de sa localité.

Le maire Alseny Chérif Kibola Camara, a tenu à préciser lors de son intervention que le prix de la glace sera fixé désormais en fonction de la distance parcourue, à partir du point d’approvisionnement.

Et que ‘’toutes les dispositions nécessaires ont été prise par les autorités sous-préfectorales et  communales pour résorber le problème de glace à Kamsar.’’

« Pour le moment la sortie de la glace de Kamsar à destination d’autres localités demeure interdite. Des agents de sécurité ont reçu des consignes fermes de faire respecter la mesure », a-t-il souligné.

Morceaux de Glace

Par la même occasion, le prix de la glace a été fixée à 1500 GNF dans la cité de Kamsar, et à 3000 GNF dans la banlieue et au marché Sahara.

Il n’en fallait pas plus pour faire révolter les femmes des collectivités environnantes, vendeuses de glace.

Elles se sont donc mobilisées ce mercredi pour dire que  la décision du maire n’est pas la bienvenue à Kamsar.

Elles ne comprennent pas qu’il leur soit interdit de profiter du courant produit par la CBG (compagnie des bauxites de Guinée), qui constitue une opportunité pour la région de Boké, surtout en cette période de ramadan.

Avec cette crise de glace née de cette restriction faite à toute sortie de glace vers les autres localités environnantes de Kamsar, les prix de glace sont montés.

Ainsi, 4 morceaux de glace sont vendus en ce moment à 8000 GNF.