Kankan : 115 cases et leurs contenus réduits en cendre dans la sous-préfecture de Tokounou 

0
947

Un mystérieux incendie a ravagé 115 cases ce jeudi 30 janvier 2020, dans le district de Sansambaya situé dans la sous-préfecture de Tokounou, à une trentaine de Kilomètres de la ville de Kankan. Le sinistre qui s’est produit  dans l’après-midi, n’a fait aucun mort selon les informations livrées par le sous-préfet, Abdoulaye Kourouma, mais les dégâts matériels eux, seraient importants. (photo d’archives)

Abdoulaye Kourouma, sous-préfet de Tokounou qui s’est rendu sur les lieux ce vendredi, s’est confié à guineenews à propos de ce sinistre. Et il raconte: « hier j’étais à 75 kilomètres de Sansanbaya pour présenter les condoléances d’usage, chez un membre de la sous-préfecture, lorsque j’ai été informé d’un incendie survenu à Sansanbaya. Ce matin on a préparé une équipe composée des cadres de la sous-préfecture, de la mairie, des éco-gardes et des personnes ressources. Arrivés sur les lieux, on a constaté qu’il y a eu 115 cases et leurs contenus compétemment calcinés. A travers les explications des personnes victimes, elles ont dit que c’est la période de la récolte, des sacs de riz et d’arachides ont été perdus, et aussi, elles ont comptabilisé une somme de 20.050.000 de FG qui a été consumée par les flammes. Nous-mêmes on a vu cela. Heureusement qu’il n’y a pas eu de perte en vie humaine», a expliqué le sous-préfet.

Tout en assurant que l’origine de ce feu reste inconnue, même si une enquête des éco-gardes, semble avoir privilégié l’option d’un feu de brousse, qui se serait propagé au village.a