Kankan : après 4 ans, le gouverneur Gharé s’en va laissant derrière une casserole judiciaire

0
622

Nommé en 2016 comme gouverneur de la région administrative de Kankan, l’Inspecteur général de police, Mohamed Gharé a été muté le 8 avril dernier dans les mêmes fonctions à N’Zérékoré, une région administrative régulièrement en proie aux violences communautaires. Il aura donc passé 4 années au sommet de l’administration régionale de Kankan.

En quittant donc la tête de cette région, le général Gharé s’en va en laissant derrière des affaires judiciaires dans lesquelles il a été nommément appelé à comparaitre en compagnie du préfet Aziz Diop et du sous-préfet de Batè Nafadji pour ‘’non-assistance aux populations en danger’’.

Il faut rappeler que cette accusation fait suite à des affrontements intercommunautaires entre les districts de Madina et Salémoussaya, dans la sous-préfecture de Batè Nafadji. Des violences qui ont provoqué des pertes en vies humaines ainsi que des dégâts matériels importants. A l’origine de cette plainte ou ennuis judiciaires des autorités locales, préfectorales et régionales, y compris, il y a deux ressortissants de Batè Nafadji vivant à l’étranger.

A ces convocations du tribunal de première instance de Kankan, les autorités administratives incriminées ne daigneront jamais répondre. En tout cas jusqu’à la date où le ministère de Justice prenait la décision de suspendre les audiences dans toutes les instances juridictionnelles du pays.