Kankan : Avec la levée du couvre-feu, les mesures barrières mises à rude épreuve

0
1161

Le chef de l’Etat guinéen, en abrogeant la mesure du couvre-feu dans la quasi-totalité des villes à l’intérieure du pays, ne s’attendait sans doute pas à une telle conséquence. Pourtant, le constat qui prévaut dans la circonscription de Kankan est sans appel et ne laisse planer l’ombre d’aucun doute. Aussitôt le couvre-feu levé, les fêtes nocturnes ont déjà recommencé partout à travers la cité.

En effet, depuis que cette mesure de couvre-feu n’est plus en vigueur, très nombreux sont les citoyens de la ville et notamment les jeunes qui ont renoué peu à peu avec leurs veilles habitudes.

Les grandes retrouvailles festives et les virées nocturnes dans les maquis, les boîtes de nuit, les buvettes et autres dancing de la place ont repris de plus belle. Chaque nuit, c’est la fiesta. Musique à fond, chicha à  la bouche, ce sont des milliers de jeunes qui se rassemblent un peu partout dans tous les endroits huppés de la cité, sans se soucier des mesures de restrictions encore en vigueur.

Le constat fait avec image vidéo à l’appui, pas plus tard que dans la nuit de ce dimanche 24 mai, quelque part dans l’un de ces grands établissements de la place, est la preuve illustrative de ce qui se passe actuellement pendant la nuit à Kankan. Des fêtards réunis sans masques de protection et ne respectant en aucun cas  la distanciation sociale.

Cette scène à laquelle nous assistons ici en plein air, ne semble pas du tout interpeller les services de sécurité et des autorités locales qui, depuis la levée du couvre-feu, ont aussi tendance à négliger les contrôles de routine.

Il est à noter aussi qu’en dehors de ce constat et du laisser-aller total qui prévalent la nuit, ça va faire maintenant une semaine, que plus de la moitié de la population libre de tout contrôle,  a délaissé complètement le  port du masque de protection cache-nez et c’est sans parler du lavage de main dont les dispositifs ne disparaissent que un par un à travers la ville.