Kankan : conscient de ses impairs, le préfet  sortant Aziz Diop fait son mea culpa à la population

0
297

Puisque le premier décret rendu public le 10 janvier dernier a été nul d’effet, l’ex-préfet de Kankan, Aziz Diop, pour la deuxième fois s’est vu encore reconduire dans les mêmes fonctions à Coyah, ce mercredi 13 mai 2020, en remplacement d’Ibrahima Barboza Soumah.

Avant d’embarquer pour la première cérémonie de passation prévue la semaine prochaine à Coyah, l’ancien préfet a tenu à présenter ses excuses aux citoyens de Kankan dans leur grand ensemble, mais surtout à ceux qui ont été victimes de ses agissements.

 « J’ai un sentiment de reconnaissance à l’endroit du chef de l’Etat, parce que parmi des milliers de cadres guinéens, il a tenu à ce que je sois à Coyah. Le décret du 10 janvier était une permutation, celui le plus récent est une mutation. Pour la permutation, ce sont les jeunes et les femmes qui ont demandé à ce que je reste. Aujourd’hui, vu les problèmes récurrents à Coyah, le chef de l’Etat m’envoie là-bas pour y faire face, je ne peux que le remercier. En même temps, je demande pardon à la population de Kankan que j’ai servie pendant cinq (5) ans pleins. Pendant ce temps, si j’ai eu à travers mes mots, mes comportements et mes attitudes, à choquer un citoyen de Kankan, vraiment je demande pardon en toute humilité », s’est-il contrit.

Officiellement Aziz Diop avait pris fonction à  Kankan le 15 mai 2015 comme Préfet. A cette prise de fonction, il avait promis l’impartialité, la justice pour tous, la sécurité et la protection pour tout le Nabaya. Cinq (5) ans après, tandis que certains semblent regretter en ce moment son départ du côté des partisans du pouvoir en place, c’est la joie dans le camp des militants de l’opposition et du FNDC qui l’accusent de complicité dans les nombreux cas d’exactions, notamment en février dernier, qui ont été commises par des « extrémistes » du RPG à Kankan.