Kankan : de nouvelles manifs anti délestages étouffées par un impressionnant dispositif sécuritaire

0
747

Les jeunes du « Mouvement Citoyen pour l’électrification de la Haute Guinée », ont tenté de battre à nouveau le macadam ce mardi 28 juillet à Kankan. Cette manifestation a été étouffée dans l’œuf par les autorités locales grâce à un déploiement massif des forces de sécurité.

En plus de leur réclamation de l’électricité, les jeunes frondeurs voulaient exiger la libération de leurs camarades qui ont été interpellés lors de la précédente manifestation et qui sont actuellement écroués à la Maison Centrale de Kankan.

« Nous essayons de nous mobiliser aujourd’hui pour dénoncer les arrestations arbitraires dont été victimes nos amis. Ils sont au nombre de 23. Certains ont été arrêtés par les agents des forces de l’ordre le jour de notre précédente sortie et d’autres ont aussi été arrêtés les lendemains dans leurs quartiers.  Ils les ont tous envoyés à la prison civile. Nous voulons leur libération sans condition.  Puisqu’ils n’ont commis aucun crime et aucune infraction », a laissé entendre Ousmane M’Biya Kaba, l’un des leaders de la contestation contre le manque de courant à Kankan.

Les rangs de ces jeunes ont été grossis ce matin par certaines femmes qui sont pour la plupart des proches de ces détenus.

  » Libérez nos amis.  Nos parents ont fait la prison pour Alpha Condé.  Il ne doit pas nous mettre en prison en réclamant nos droits. Soit ils libèrent nos enfants ou alors qu’on nous enferme tous.  Ils n’ont fait que réclamer un droit », a réagi avec rage Hadja Kaba.

Faute de pouvoir manifester comme ils le voulaient, les jeunes ont envisagé d’aller faire un sit-in devant les locaux du gouvernorat de la ville pour exiger la libération des jeunes frondeurs détenus.

Pour le moment, on ne note aucun accrochage sur le terrain à part quelques barricades érigées par une poignée de manifestants. Les agents venus ont tranquillement imposé leur rythme.