Kankan: des femmes activistes des droits de l’homme outillées en technique de monitoring et d’enquête

juin 7, 2018 11:08
0

Trente-cinq femmes défenseurs des droits de l’homme venues des régions de Kankan, Faranah et de N’Zérékoré ont bouclé le mercredi 6 juin à Kankan, 3 jours de formation en technique de monitoring, d’enquête et de reporting des violations des droits de l’homme dans leurs régions respectives. C’est une initiative du gouvernement guinéen avec l’appui financier du Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme (HCDH).

Selon Marie-Amely N’Gaisenga, représentante adjointe du Haut Commissaire des Nations Unies au Droit de l’Homme en Guinée, cette formation vise non seulement à renforcer les capacités de ces femmes mais aussi elle devrait leur permettre de se mettre en réseau pour mieux faire face aux nombreuses violations des droits de l’homme et celles basées sur le genre.

«Au-delà du renforcement des capacités des femmes défenseurs des droits de l’Homme, elle les permettra de s’organiser en réseau pour mieux collaborer avec d’autres acteurs dans ce domaine afin d’aboutir à une société plus assainie en matière de jouissance des droits de l’Homme en Guinée », a-t-elle indiqué.

Le préfet de Kankan Aziz Diop présidant la rencontre au nom du gouverneur de région, s’est réjoui de l’initiative. «J’ai bien aimé les thématiques de cette formation liée au monitoring, à l’enquête et au rapportage. Car, pour une bonne enquête, il faut des outils qui doivent permettre aux femmes de bien mener leurs tâches de lutte contre les nombreuses violations des droits de l’homme, y compris celles basées sur le genre.»

Quant aux participantes, elles rassurent mettre à profit, toutes les connaissances acquises pour relever le défis de la lutte contre les violences en Guinée. C’est ce qu’ont laissée entendre Djénabou Dramé et Binta Sow toutes des participantes venues respectivement de Kankan et de N’Zérékoré.

Il faut enfin rappeler que la formation des femmes défenseurs des droits de l’homme des régions de Kankan, Faranah et N’Zérékoré  sur le monitoring, l’enquête et le rapportage des violations des droits de l’homme à Kankan, fait suite à celle organisée à Kindia pour les régions de la Basse Guinée et du Fouta.