Kankan : des responsables du bureau fédéral de l’UFDG accusés de détournement de plusieurs motos mis aux arrêts

0
423
Fédéral UFDG Kankan

Il s’agit en tout de vingt-six (26) motos de marque TVS. Elles avaient été octroyées par le bureau national de l’UFDG aux différentes sections locales dudit parti en prélude à l’élection présidentielle du 18 octobre dernier.

Cependant après le scrutin, il s’est avéré que Huit (8) de ces engins, en occurrence cinq (5) de Kérouané et trois (3) de Kankan n’ont pas été restituées. Ils ont été détournés et revendus avec la complicité de certains responsables tels que le secrétaire fédéral de la jeunesse Ahmadou Barry et celui chargé de la communication et son adjoint.

Ce dernier ainsi que cinq (5) autres co-accusés dans cette affaire ont été interpellés suite à une plainte déposée contre eux au commissariat de police, par le secrétaire fédéral du parti à Kankan, Antoine Dôbô Guillagui.

D’après le fédéral de l’UFDG à Kankan, le N°1 du parti, Cellou Dalein Diallo, a été saisi de cette affaire. Il condamne fermement ces actes et exige la restitution pure et simple des motos détournées.

«  Nous avons voulu régler ce problème à l’amiable, mais ils ont été réticents. Donc c’est ce qui nous a obligés à engager une poursuite judiciaire contre eux. Car notre président qui brigue la magistrature suprême du pays, se veut exemplaire dans la lutte contre le détournement des biens et l’impunité. Donc nous sommes fiers qu’il ait soutenu la plainte que nous avons formulée et déposée », nous a-t-il dit.

Une source policière nous a appris aussi que lors de leurs auditions, les accusés ont tous reconnu les faits qui leur sont reprochés. « Ils ont été déférés à la maison centrale ce mardi », nous a-t-il confié.

Aux dernières nouvelles, les accusés ont recouvré leur liberté après s’être tous engagés à restituer les motos volées d’ici le 16 décembre.