Kankan: la crise de ciment aggravée par la rupture du pont Linsan

0
2276

Avoir du ciment ces jours-ci à Kankan relève d’un véritable parcours du combattant. Et pour cause, une pénurie due à l’interruption du trafic routier sur la nationale N° 1 Kindia-Mamou depuis l’effondrement du pont de Linsan.

Conséquences., le rythme d’arrivée des camions transportant du ciment en provenance de Conakry serait fortement perturbé. Ce qui, du coup, crée la crise. Les quelques rares sacs qui arrivent dans les magasins se négocient entre 85 000 GNF et 90 000 GNF.

 A cause de cette pénurie et de la surenchère qui l’accompagne, plusieurs chantiers sont arrêtés en attendant le retour à la normale.

Mais l’espoir de voir le prix du ciment baisser commence à s’amenuiser. Avec la hausse du prix du carburant à la pompe, rien de plus sûr.

Il faut rappeler que c’était en avril dernier que la crise du ciment a commencé à Kankan.  Mais, les autorités avaient accusé, l’arrêt de trois cimenteries sur les quatre qui existent en Guinée.

Et depuis, le prix du sac de ciment ne cesse d’évoluer à Kankan passant de 60 000 GNF à 90 000 GNF.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.