voir Plus
    samedi, 17 avril 2021
    27 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Kankan : La mission d’enrôlement des journalistes se heurte à quelques difficultés

    Après les étapes de Mandiana et Kouroussa, la mission d’enrôlement des journalistes qui sillonne l’ensemble du pays a posé ses valises dans la circonscription de Kankan.

    Le début des opérations a eu lieu dans les locaux de la radio rurale ce lundi 15 février 2021.

    La mission de la Haute autorité de la communication (HAC), conduite par la commissaire Djènè   Diaby, s’attelle au recensement des dossiers des journalistes avant de les faire remplir les formulaires et de les photographier.

    Même si elle se félicite du bon niveau d’avancement de l’opération dans la région, quelques manquement se posent. « Nous sommes rentrés dans la région de Kankan depuis le vendredi. Depuis notre arrivée, on a commencé par Dogomet, ensuite Dabola, Bissikirima, on a eu des problèmes de casiers judiciaires. Nous leur avons toutefois laissé le temps de compléter leur dossier et prévu à notre retour de pouvoir les enrôler. A Kouroussa, il n’y a pas eu de problème, à Kankan, jusqu’ici il n’y a pas de problème. Demain, nous recevrons les journalistes de Kérouané et après-demain, nous irons à Siguiri », a-t-elle précisé.

    Cependant, selon elle, son équipe et elle ont été confrontées à l’existence des radios illégales notamment dans la préfecture de Mandiana. «  A Mandiana, il y a des radios fantômes qui n’ont pas d’agrément. C’est le cas par exemple de la radio Milo FM. Par conséquent, ils n’ont pas été enrôlés. La même radio ici à Kankan, ne nous a pas fait remonter la liste de son personnel », a-t-elle ajouté.

    Après s’être fait valablement enrôlé, Mamadi Cissé dit Sorel Bolokada, chef de la station de la radio rurale de Kankan, s’est dit satisfait.

    « Les papiers demandés, nous les avons tous préparés avant l’arrivée de la mission. En tout cas à la radio rurale ici où cette opération a débuté à Kankan, tout se passe à merveille. J’ai été le premier à passer à l’enrôlement, mais si je n’avais pas mes dossiers au complet, je n’aurais pas pu le faire », a-t-il fait savoir.

    A noter qu’après cette étape de Kankan, la mission doit se rendre aussi en région forestière pour la suite de ses opérations d’enrôlement des journalistes.

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE