Kankan : la mosquée de l’imam Nanfo démolie, un imam « salafiste» pointé du doigt ! 

0
1094

Le domicile du prédicateur islamique en langue Maninka Nanfo Ismaël Diaby, sis au quartier Bordo, en haute banlieue de Kankan, a été la cible d’une attaque de jeunes extrémistes « Wahhabites », ce lundi 13 juillet.

Ces assaillants fondamentalistes s’en sont pris directement à la mosquée qui s’y trouve en criant  » Allah Akbar ».  Celle-ci a été complètement détruite. Le jeune frère de Nanfo Ismaël Diaby a été blessé et un véhicule est resté sous les ruines de la mosquée démolie, a constaté sur place Guinéenews.

Selon les témoignages d’Ibrahima Diaby, un des jeunes frères de Nanfo, présent pendant l’attaque, il s’agit d’un acte commandité par un imam voisin à leur concession.

 » Ils sont venus très tôt ce matin.  Ils ont tenu une réunion chez l’imam Youssouf. Ensuite, ils sont venus s’attaquer à notre mosquée. Je leur ai dit que s’ils la détruisaient, on va la reconstruire en étage. C’est ainsi que l’un d’eux m’a lapidé », a confié Ibrahima Diaby, le visage tuméfié et en sang.

À en croire la première épouse de Nanfo, Koulako Kéita, son mari qui a été arrêté la veille par les autorités préfectorales de Kankan pour des motifs ‘’inavoués’’ jusqu’ici, serait dans le collimateur de cet imam Youssouf depuis longtemps.

« Régulièrement, il incite ses fidèles à détruire notre maison. Il dit aux gens de venir saccager notre domicile. Ils ont mis notre mari en prison. Comme si cela ne suffisait pas, Youssouf envoie ses éléments nous agresser chez nous. Est-ce cela l’islam ? « , s’est-elle alarmée.

À noter qu’un pick-up de la police est arrivé tardivement sur les lieux. Celle-ci n’a pour le moment procédé à aucune arrestation.

Quant au l’imam salafiste accusé d’être le commanditaire de cette démolition, il est depuis introuvable pour nous livrer ses versions de faits.

Lire: