Kankan: la profanation de plusieurs mosquées préoccupe les autorités religieuses

0
961

Plusieurs lieux de culte ont fait l’objet de profanation durant les dernières heures dans la cité religieuse de Cheick Fantamady Kaba. En effet, des individus non encore identifiés se seraient introduits dans des mosquées pour y déféquer et brûler des livres saints, de quoi préoccuper les autorités religieuses qui préconisent le renforcement de la sécurité dans ces lieux de prière collective.

Ce sont des actes de nature sordide qui ont été donc enregistrés tout au long de cette semaine  qui s’achève, dans plusieurs mosquées de la ville de Kankan.

Il s’agit entres autres, de la découverte d’excréments humains  au minaret, sur des tapis de prière et même sur des corans, dans l’enceinte de la grande mosquée de Kankan, sise au quartier Timbo. A cela s’ajoutent des incendies ayant fait d’énormes dégâts matériels dans plusieurs autres mosquées.

Rencontré ce  samedi  au centre islamique de Kankan, sis au quartier Dalako, Hassan Kaba, secrétaire général de la ligue islamique communale de Kankan nous a relaté la descente aux enfers qu’on leur a fait vivre cette semaine.

« Tout a commencé la nuit du jeudi avec le feu mis à la grande mosquée de Senkefara, qui a fait beaucoup de dégâts. Avec des nattes brûlées, des tapis de prière, des corans  etc. Grâce à Dieu, les gens sont venus nous aider à éteindre ce feu. Le lendemain vendredi, des individus sont venus vers 16 heures, après la prière, au moment où la mosquée s’est complètement vidée, pour déféquer à l’endroit ou l’imam s’arrête pour administrer la prière collective. Ils ont fait la même chose à plusieurs endroits de la mosquée sur les tapis et même sur les corans. Quelques jours après, c’est à la mosquée de Météo d’El Hadj Bouyamine Traoré, qu’ils sont allés mettre le feu. Il y a eu aussi là-bas d’importants dégâts matériels. Après ils sont allés répéter la même chose, à la mosquée de Sogbè campement, communément appelée mosquée des peulhs », a-t-il déploré.

Pour le moment, il dit n’avoir aucune idée des personnes qui seraient à l’origine de ces actes miteux et se dit tout de même très inquiet.

« Nous sommes très inquiets face à cette situation. Parce qu’on ne sait pas qui sont ceux qui sont en train de faire ça et qu’est-ce qu’ils veulent. En tout cas, tous les imams de la ville se sont réunis ce vendredi, pour faire une lecture du saint coran, pour demander à Dieu de nous épargner de sa colère dans le châtiment qu’il réserve à ces individus », a-t-il indiqué, avant de solliciter aussi l’appui des autorités locales, pour la sécurisation des lieux de cultes.

« Nous demandons aux autorités administratives et locales de Kankan de nous aider à sécuriser nos mosquées, car ce sont des espaces sacrés. Nous souhaitons qu’elles entreprennent des patrouilles pour que ces choses très abominables s’arrêtent dans notre cité religieuse.  Nous demandons aussi aux jeunes de redoubler de vigilance dans les quartiers. Les imams sont en danger et les mosquées aussi. Tout le monde a peur de ce qui se passe », a-t-il alerté.