Kankan : Le 61ème anniversaire de l’indépendance célébrée dans l’allégresse

0
1163

Les Guinéens ont célébré ce mercredi 02 octobre 2019, le 61ème anniversaire de son accession à l’indépendance. A Kankan, c’est la place des martyrs qui a servi de cadre à ses festivités sous l’égide des autorités politiques, administratives et militaires.

La cérémonie a été marquée par le traditionnel dépôt de la gerbe des fleurs à la mémoire des martyrs et un défilé de certains représentants des couches socioprofessionnelles et des éléments des forces de défense et de sécurité évoluant à Kankan.

Le gouverneur de région, Mohamed Gharé, dans son allocution de circonstance, a rendu hommage aux pères fondateurs de la Guinée indépendante avant d’appeler au renforcement de l’unité entre les Guinéens. A l’en croire, beaucoup resterait à faire malgré les efforts fournis.

Ce qui ne l’empêcha de saluer les réalisations dans le domaine entre autres de l’agriculture, de l’énergie de l’actuel régime.

En dépit de cette organisation festive à la place des martyrs de l’an 61 de l’indépendance du pays, il faut relever un désintérêt assez remarquable chez la majorité des citoyens de Kankan. En tout cas, pour cette matinée du mercredi 02 octobre, elles ne se sont pas fortement mobilisées.

Ce manque d’intérêt de la plus grande fête nationale au niveau de la population rend amères certains nostalgiques du passé notamment les caciques du PDG (Parti Démocratique de Guinée) de feu Ahmed Sékou Touré et du général Lansana Conté.

Selon le doyen Moussa Kaba, le 02 octobre de jadis était l’occasion de voir toutes les couches socioprofessionnelles du pays défiler devant les autorités.

« Elèves, étudiants, enseignants, fonctionnaires, militaires, médecins, commerçants, bref tout le monde défilait de la plus belle des manières », se rappelle-t-il.

Et pour le cas précis des élèves, étudiants et enseignants, il suggère le réajustement du calendrier scolaire et universitaire afin de permettre à cette importante couche de prendre part aux festivités de l’indépendance du pays.