voir Plus
    dimanche, 11 avril 2021
    28 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Kankan : le pain a disparu des rayons des échoppes

    Pour contester la décision des autorités locales, les mettant en garde contre l’augmentation du prix de la baguette de pain comme dans les autres localités du pays, les fabricants de pain à Kankan, ont décidé de ne pas travailler.

    Toute la journée de ce vendredi 26 mars 2021, les tabliers, n’ont pas été ravitaillés en pain au détriment des nombreux consommateurs.

    Selon Aly Badra Traoré, président de la confrérie des fabricants de pain à  Kankan, de nombreuses démarches ont été menées avant qu’il ne décide de plonger la ville dans cette situation de crise :« Avant on achetait le sac de farine à 180.000 Fg, mais aujourd’hui, on l’achète à 340.000 FG. Nous avons adressé un écrit au gouverneur de Kankan pour l’expliquer la situation ; mais, il nous a dit qu’il ne peut pas trancher sur la question, il nous a demandé d’aller voir le maire, le préfet et le directeur préfectoral du commerce. Nous avons adressé un écrit à ces responsables aussi ; mais, ils ne nous ont pas répondu. C’est seulement le directeur préfectoral du commerce qui m’a appelé une fois, pour me dire  qu’il va rencontrer le préfet ; et, ça s’est limité à cela » nous a-t-il expliqué au téléphone.

    Plus loin, le responsable des fabricants de pain à Kankan,  prévient que cette crise est un ultimatum pour les autorités locales, car le prix du pain dans la localité de Kankan, dans les prochains jours, devrait être augmenté.

    « Nous avons donné un délai aux autorités locales ; et ce délai est arrivé à échéance. Nous avons tenté de rencontrer les autorités en vain. Nous voulons trouver un terrain d’entente pour le bonheur des citoyens de Kankan. Jusqu’ici, nous continuons de vendre le pain à 2.000 FG, ce qui n’est plus le cas dans les autres préfectures de la Guinée, vu que le prix du sac de farine est en hausse, nous voulons et nous allons aussi augmenter le prix d’une baguette de pain », a-t-il prévenu.

    A noter que les citoyens qui ont été privés de pain aujourd’hui, face à la situation, invitent les décideurs à prendre des dispositions pour que le prix de la farine baisse.

    «  On ne peut pas dire à un commerçant de vendre sa marchandise à perte. Donc nous demandons au gouvernement de tout faire pour que la farine retourne à son prix d’antan. Sinon voyez vous-même que tout à déjà flambé sur le marché. Si le pain aussi devient introuvable, on ne sait plus à quel saint  se vouer », nous a alerté un consommateur mécontent.

    Les autorités locales, notamment la direction préfectorale du commerce et la ligue préfectorale des consommateurs pour l’instant reste muette face à la situation.

    À LIRE AUSSI

    PUBLIREPORTAGE