Kankan : Les assassins du jeune Ibrihama Sory Diallo condamnés à  des lourdes peines

0
1054

C’était l’un des procès les plus attendus du moment à Kankan. Et la sentence est tombée hier soir. Deux semaines après les faits, le jugement des 5 présumés assassins du jeune Ibrahima Sory Diallo âgé de 17 ans,  poignardé en marge d’un vol de moto dans la nuit du 22 mai dernier au quartier Heremakono 2, dans la commune urbaine de Kankan, vient de prendre fin au tribunal de première instance de Kankan.

Mamady Bamba (présumé auteur principal), Amadou Fofana, Mamoudou Camara, Youssouf Condé, Moussa Fofana (complices) et Adama Bamba (père de Mamady Bamba, poursuivi pour non assistance à personne en danger), se sont tous  succédé à la barre ce lundi 8 juin 2020.

Ils n’ont pas reconnu les faits qui les sont reprochés. Les témoins dont le père de la victime, et des citoyens riverains ont relaté les faits qui accablent les accusés. Sur ce, à l’issue d’un long moment de procès qui aura duré plus de 10 heures d’horloge, dans une salle d’audience, archicomble, toutes les parties ont fait leurs plaidoyers et réquisitions.

Le ministère public et la partie civile ont sollicité contre les 5 présumés auteurs du meurtre 20 ans de prison ferme et pour Adama Bamba, père du principal accusé, 3 ans ferme ainsi que le payement d’une amende symbolique de 3 000 000 GNF.

Quant à l’avocat de la défense, Maitre Mohamed Kourouma, il se basera sur le motif d’insuffisance de preuves et l’absence du mobile du crime, c’est-à-dire le couteau ayant servi pour le meurtre de la victime, pour demander la libération pure et simple des accusés.

Dans sa sentence, le tribunal de première instance de Kankan, a reconnu Mamady Bamba (présumé auteur principal), Amadou Fofana, Mamoudou Camara, Youssouf Condé, Moussa Fofana (complices), coupables pour les faits d’association de malfaiteurs, coups et blessures volontaires ayant donné la mort. Ils ont été condamnés à 10 ans d’emprisonnements dont 7 ans fermes suivis d’une note de transfèrement vers la prison centrale de Kindia pour purger leur peine.

Adama Bamba, père du principal accusé, qui se trouve aussi être un agent conservateur de nature à Kankan, a été pour sa par condamné à 10 mois d’emprisonnement ferme et au paiement d’une amende symbolique d’un million de francs guinéens pour non assistance à personne en danger.

La sentence n’aura pas été à la hauteur des attentes chez les parents de la victime. Le père  de la victime au sortir de la salle d’audience, n’as pas manqué de le souligner:  « Le tribunal a fait de son mieux, mais à vrai dire, on ne sait pas jusqu’ici qui a tué mon fils », a-t-il laissé entendre.

De son côté, Me Mahamed Kourouma a qualifié cette sentence de fantaisiste « Le tribunal a voulu faire plaisir au monde qui s’est intéressé au dossier. La condamnation, est dépourvue de preuves tangibles. La vérité ne s’est pas manifestée dans cette affaire. Nous allons interjeter appel », a-t-il prévenu.