Kankan : Les jeunes du quartier Briqueterie protestent contre la dégradation de leurs routes

juillet 14, 2019 4:56

Les jeunes du quartier Briqueterie dans la commune urbaine de Kankan manifestent dans la rue ce dimanche 14 juillet pour protester contre la dégradation trop poussée de leurs routes en général et de l’artère principale reliant le quartier au centre-ville, a-t-on appris. Il s’agit du tronçon situé à partir du château d’eau près du camp Soundiata et menant à l’usine de pompage et de traitement des eaux de la SEG (Société des Eaux de Guinée) dans les berges du fleuve Milo. Ils ont, à cet effet, barricadé cette artère principale. Ce qui n’est pas sans conséquences. La circulation à tous les engins roulants (autos et motos) a été interrompue.

Selon le porte-parole des jeunes manifestants, Moussa Diaby, c’est à cause de la dégradation de cette route et surtout à l’inertie quasi-totale des autorités de Kankan face à la détresse des populations dudit quartier, qu’ils ont décidé de manifester leur ras-le-bol.

« Depuis des années, nous ne cessons d’interpeler les autorités à commencer par le chef de quartier, du président de la jeunesse, du maire et du préfet sur l’état assez déplorable de cette route surtout en saison des pluies. Mais, elles nous ont toujours promis sans en réaliser », a indiqué Moussa Diaby. Et à l’en croire, les autorités auraient mis en avant l’existence des conduites d’eau de la SEG pour ‘’refuser’’ ne serait-ce que d’entretenir cette route.

Accusé de n’avoir rien fait en faveur de la réhabilitation de cette route, l’adjoint du chef de quartier, Ibrahima Keita alias Robot s’est défendu. Il estime au nom du conseil de quartier avoir mené plusieurs démarches auprès des autorités communales et préfectorales depuis des années mais sans succès.

« La dégradation de cette route principale et les autres routes du quartier nous a toujours préoccupée. Ce qui fait qu’on n’a jamais cessé d’adresser des requêtes aux différentes autorités locales de Kankan sans succès. En 2012-2013, cette route devait être bitumée à l’image des autres du centre-ville. Mais l’entreprise GUITER a évoquée l’existence des conduites d’eaux de la SEG dont le déplacement n’auraient pas été prévu dans le contrat, pour réorienter ce projet vers le quartier Banankoroda », témoigne-t-il.

Aussi, Ibrahima Keita a déploré le fait que son quartier soit ‘’oublié’’ en terme d’infrastructures (routes, adduction d’eau, éclairage public, etc.) alors qu’il abrite les domiciles de plusieurs hautes personnalités du pays. Il cite nommément le ministre Koutoubou Sanoh, le diplomate François Lounceny Fall, le politique Mansour Kaba et le patron de l’entreprise GUITER SA mais qui n’aurait aucun impact positif sur le quartier.

Le maire de la commune urbaine Kolofon Diakité, selon nos informations, qui serait en déplacement du côté de Conakry, aurait promis d’entamer des travaux de reprofilage sur cette artère à partir du mardi 16 juilletprochain.

En attendant, les jeunes du quartier Briqueterie menacent de faire interrompre le fonctionnement de la station de pompage et de distribution des eaux de la SEG si rien n’est fait.

Il faut enfin préciser qu’avec la saison des pluies, plusieurs quartiers de la ville de Kankan restent confrontés à la dégradation  continue  des routes et de caniveaux.