Kankan : Les manifs du FNDC pas encore senties (10 heures)

0
178

En ce début de journée du lundi 14 octobre dédiée par le Font National pour la Défense de la Constitution (FNDC) aux manifestations contre le tripatouillage de la constitution, la ville de Kankan se réveille comme si de rien était.

Hormis quelques écoles privées qui ont préféré la prudence en libérant leurs élèves ce lundi, les établissements publics restent ouverts.

Quant aux activités économiques notamment dans les marchés et banques, elles démarrent timidement (10 H ).

Les autorités locales notamment le préfet Aziz Diop et certains de ses collaborateurs ont mis à contribution la nuit dernière un média audiovisuel privé local acquis à la cause du régime en place, pour passer des messages sur fond de menaces à l’encontre des partisans du FNDC et des commerçants qui s’obstineraient à fermer leurs boutiques.

Aziz Diop les a menacés de fermer leur commerce à jamais à Kankan.

C’est dans la même lancée que le Directeur Préfectoral de l’Education (DPE) Morlaye Condé a demandé à tous les enseignants et élèves de se rendre à leurs écoles et qu’une équipe de contrôle de présence serait déployée.

Pour le moment, la situation reste calme même si des leaders du FNDC locale promettent se faire entendre ce lundi 14 octobre à Kankan.

A suivre !