Kankan : plusieurs quartiers de la banlieue inaccessibles à cause de l’état des routes

0
545

Les populations de la commune urbaine de Kankan, outre l’insalubrité qui les assaille en cette saison des pluies, ont de plus en plus du mal ces temps-ci, à se déplacer dans les quartiers de la banlieue. En cause, d’une dégradation avancée des routes.

C’est le cas par exemple des quartiers Bordo, Briqueterie, Energie, Banankoroda, Salamani et Dalako. Dans ces quartiers, il est quasiment impossible de s’aventurer en véhicule au risque de s’embourber. A moto ou à vélo, il faut être assez habile dans le slalom entre les trous et de boues.

Avec les difficultés d’accès à ces quartiers périphériques dues à la dégradation des routes, nombreux sont des citoyens qui ne cessent d’éprouver le sentiment d’être abandonnés par les autorités. Ce qui amène certains jeunes souvent sans moyens, à entreprendre des petits travaux de colmatage des trous.

Ces efforts, par endroits, permettent, certes, aux détenteurs d’engins roulants de circuler tant bien que mal. Mais une intervention des autorités compétentes serait plus que jamais souhaitable, espèrent certains usagers. Car, selon des témoignages, les routes non bitumées de la ville de Kankan ont depuis une trentaine d’années divorcées d’avec les opérations de reprofilage.

Voilà l’un facteurs qui font que les emprises de bon nombre de ces routes sont transformées en des champs de maïs, d’arachides ou de patate douce en plein cœur de la ville pendant la saison des pluies.