Kankan : un journaliste brièvement interpellé puis relaxé grâce à l’intervention du préfet

0
151

Malgré le calme qui a régnait ce lundi 14 octobre à Kankan suite à l’appel à manifester du FNDC contre toute modification de la constitution, une chasse à l’homme a été organisée par les autorités locales.

Après une descente aux sièges de certains partis politiques membres du FNDC avec à la clé, une dizaine d’interpellations, ce sont les hommes de médias qui sont désormais visés, a-t-on constaté.

En tout cas, au cours des patrouilles policières de la matinée, le journaliste Amadou Oury Souaré correspondant de la radio Renaissance Fm et du site Africaguinee a été arrêté.

Selon l’infortuné confrère, c’est dans les parages du siège de l’ufr au rond-point M’Balia qu’il a été appréhendé par des policiers et envoyé dans les locaux du commissariat de police de Missira. En dépit du fait qu’il portait son gilet de presse et sa carte professionnelle.

Il a fallu un début de mobilisation des journalistes et l’intervention du préfet Aziz Diop pour que notre confrère soit relaxé dans les environs de 13heures 30.

Cette brève interpellation d’un journaliste en plein exercice de son métier et la poursuite de cette chasse à l‘homme en cours à Kankan, risque bien d’envenimer.