voir Plus
    samedi, 17 avril 2021
    27 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Kankan : une des victimes du marché de Sinkèfara se dit « abandonnée » par le personnel soignant

    Âgée d’une quinzaine d’années, Minata Fadiga, est hospitalisée au service des urgences à l’hôpital régional de Kankan. Victime d’une grave brûlure, lors de l’incendie qui s’est produit dans la soirée du vendredi 26 février dernier au marché du quartier Sinkèfara, elle se plaint de la qualité des soins qui lui est offert par les médecins.  Elle se dit être « abandonnée » par le personnel soignant et a décidé ce dimanche 07 mars 2021 de quitter cette structure sanitaire.

    En dépit de son état très critique, la jeune fille avait réussi tout de même à sortir ce dimanche matin de sa chambre d’hospitalisation pour, dit-elle, rentrer chez elle. Elle sera rattrapée par le service de surveillance vers le grand portail de la rentrée principale de l’hôpital en présence de quelques membres de sa famille.

    Selon elle, les médecins ne s’occupent pas bien d’elle: “Depuis que je suis arrivée ici, ils ne font rien d’autre si ce n’est de nettoyer ma plaie et mettre la banderole c’est tout. Après ça, rien d’autre, ils n’entrent plus me voir dans ma salle. C’est par coups de chance qu’ils viennent me voir une fois ou plus par jour. Je passe toute la nuit en train de crier, de demander à ce qu’ils viennent me voir mais aucun d’entre eux ne semble vouloir le faire. Ce que je peux dire de plus, est que je ne conseillerai même pas mon ennemi à venir se coucher dans cette structure sanitaire. Laissezmoi partir, je préfère aller mourir à la maison que de rester ici”.

    En réponse à ces accusations, le chef du service des urgences, le Dr Yaraboye Koivogui a déploré l’attitude de certains patients. Pour lui, “les patients ne sont généralement pas reconnaissants à notre égard. Tout ce que nous faisons pour eux, c’est Dieu seul qui est témoin. C’est ce que je peux vous dire pour le moment”.

    Réadmise contre son gré dans sa chambre d’hospitalisation, Minata Fadiga lance un appel à l’aide de personnes de bonnes volontés pour qu’elle puisse être évacuée dans une autre structure sanitaire pour sa prise en charge.

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE