Kankan : une fillette meurt après avoir été excisée

0
351

L’action s’est déroulée le weekend dernier, dans un nouveau secteur très reculé du quartier Missiran, baptisé Wagabiabougou (foyer Wahhabite), dans la commune urbaine de Kankan, une zone en pleine construction et dont la majorité des femmes sont toutes porteuses de voiles.

La mère de la gamine F.S et sa voisine, une veille âgée de la soixantaine qu’on a pu rencontrer ce lundi 17 février 2020 aux fins fonds de ce faubourg de la localité, nous ont expliqué que la petite F.T, en cet après-midi du vendredi, s’est retrouvée accidentellement dans une bassine remplie de la sève brûlante d’anacarde.

« Nous avions de la sève d’anacarde recueillie dans une bassine. La petite jouait avec ses camarades aux alentours étant toute nue. En courant, c’est comme ça qu’elle a trébuché avant d’y plonger involontairement. Son organe génital en a été sérieusement affecté »,  ont-t-elles résumé.

Toujours expliquant le motif de ce drame, elles poursuivent en ces termes: « c’est pourquoi nous en avons profité pour l’exciser. Ce n’était pas pour défier l’autorité. Nous savons très bien que l’acte est interdit. Mais nous n’avions nullement autre choix», ont-elles expliqué.

En dépit des soins qui lui auraient été clandestinement administrés selon elles, c’est la nuit  de ce même vendredi, que la petite F.T âgée de 3 ans, a succombé à ses blessures.