Kankan : Une trentaine auditionnées après l’éboulement meurtrier de Kankancoura !

0
499

Une semaine après la mort de six (6) femmes dans une carrière de gravier transformée en mine d’or au quartier Kankancoura dans la commune urbaine de Kankan, les autorités ont fait le point ce jeudi 12 septembre de l’évolution de l’enquête qu’elles auraient déclenché.

Selon le préfet de Kankan Aziz Diop, à ce jour une trentaine de personnes dont entre autres le chef de quartier de Kankancoura, le président de la jeunesse, le secrétaire général du RPG Arc-en-ciel (parti au pouvoir) et l’imam seraient auditionnés. A en croire au préfet, ces personnes seraient complices dans ce drame qui a coûté la vie à 6 dames.

Dans la ligne de mire des autorités préfectorales de Kankan, il y aurait aussi les gardes forestiers qui se seraient dérobés de leur mission de protection et de surveillance de cette zone malencontreusement transformée en mine d’or artisanale. Ces éco-gardes au nombre de 6 sur 16 officiellement mutés à Kankan, auraient joués au complice car une galerie de près d’un kilomètre (plus de 800 m) aurait été creusée au vu et au su de ces agents.

Hormis les sanctions administratives qui pourraient aller de la suspension à la révocation pure et simple des mis en causes présumés complices d’homicide involontaire, la justice devrait sans doute sévir laisse-t-on entendre.

Pour rappel, c’est au petit matin du vendredi 06 septembre dernier qu’une galerie creusée dans une carrière de gravier par des orpailleurs au quartier Kankancoura s’est effondrée sur un groupe de 9 femmes avec à la clé, 6 morts et 3 blessées.

Au lendemain de cet autre drame qui a endeuillé plusieurs familles du quartier Kankancoura, les sanctions en plus de la procédure judiciaire encours devraient tombées. Mais des observateurs restent sceptiques car en pareille circonstances, ce sont les « petits Mamadou » qui en pâtisseraient au profit des véritables coupables à travers leurs laxismes et légèretés nous dit-on.